Rigoletto

Opéra en trois actes de Giuseppe Verdi

Vendredi 9 février – 20h00 / Mardi 13 février – 14h30 – (durée 2h45)

Mise en scène David McVicar – Direction musicale : Alexander Joel
Avec : Dimitri Platanias, Lucy Crowe, Michæl Fabiano

Présenté par Gordon Smith, en partenariat avec Écrans Britanniques et Arioso

 

Rigoletto, bouffon à la cour du duc de Mantoue, un libertin, est maudit par le père de l’une des victimes de son maître, pour ses railleries et son irrévérence. La malédiction semble prendre effet quand le Duc séduit Gilda, la fille de Rigoletto…

 

Cette production de David McVicar souligne la cruauté qui règne à la cour de Mantoue. Des courtisans richement vêtus s’adonnent à toutes sortes d’excès orgiaques au son des danses enjouées et entêtantes composées par Verdi.

Les nombreux points forts musicaux de l’opéra incluent l’exubérante La donna è mobile, dans laquelle le duc se vante de son mépris pour les femmes. Les exquis duos de Gilda avec Rigoletto et le duc puis le magnifique quatuor Act III tissent magnifiquement les voix ensemble alors que l’histoire s’accélère jusqu’à sa conclusion fracassante.

En 1855, Giuseppe Verdi a écrit que Rigoletto, basé sur Le Roi s’amuse de Victor Hugo, était son meilleur opéra. Il a dû surmonter la censure de l’État pour la mettre en scène – les censeurs s’étaient opposés à sa représentation considérant certaines scènes immorales – mais il a été justifié par le succès énorme dès la Première en 1851.

Rigoletto a été joué 250 fois, durant les 10 années qui ont suivi et est resté l’un des plus populaires de tous les opéras.