De l’Opéra aux Ecrans avec le Royal Opera House

Présenté par Gordon Keirle-Smith

Un partenariat pour 12 représentations :

Le Sémaphore – Écrans Britanniques – Arioso

Manon

BALLET

Vendredi 15 juin 20h et Mardi 19 juin14h30 – (durée 2h35)

Chorégraphie : Kenneth MacMillan | Musique : Jules Massenet

Chorégraphié en 1974, Manon est le deuxième ballet en trois actes de Kenneth MacMillan en tant que directeur artistique du Royal Ballet Il a basé son scénario sur le sulfureux roman de 1731 de l’abbé Prévost : L’Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut, déjà utilisé pour des opéras (Puccini et Massenet) et adapté pour le cinéma (Henri-Georges Clouzot).

Alors que Lescaut, le frère de Manon, propose sa jeune sœur au plus offrant, celle-ci fait la connaissance de Des Grieux et tombe amoureuse de lui. Ils s’enfuient ensemble à Paris, mais Monsieur G.M. fait miroiter à Manon une existence luxueuse, et elle est incapable de résister à la tentation.

Encouragé par les Lescaut, Des Grieux triche aux cartes pour essayer de s’approprier la fortune de son rival, mais l’arnaque est découverte.

Accusée de prostitution, Manon est arrêtée et déportée à La Nouvelle Orléans, où Des Grieux la suit.

Dans leur fuite, Manon meurt d’épuisement.

Kenneth MacMillan s’est tenu à l’écart de la partition de Puccini pour Manon Lescaut (déjà dans le répertoire du Royal Opera) et a opté pour une musique moins connue de Massenet. Leighton Lucas, ancien danseur des Ballets Russes devenu chef d’orchestre de ballet et compositeur de musiques de films, a été chargé de compiler et d’orchestrer une sélection de la musique de Massenet. Les extraits proviennent d’ouvertures, de ballets d’opéra et de musique fortuite pour des pièces de théâtre, ainsi que d’opéras et d’oratorios jadis obscurs. Hilda Gaunt, la pianiste de la compagnie, a aidé MacMillan quand il a commencé à chorégraphier en suggérant et en jouant une musique appropriée pour les différents pas de deux – toujours son point de départ.

Il a rendu le ballet classique capable d’explorer les sujets les plus sombres, dévoilant la condition des femmes dans une société où les hommes ont le pouvoir.et a créé, avec le personnage de Manon, l’un des rôles les plus riches et complexes du répertoire néoclassique,

 L’ouvrage est rapidement devenu un incontournable du répertoire du Royal Ballet, et une référence en matière de danse dramatique pour adultes.

«Kenneth MacMillan voulait moderniser le ballet, renouveler le vocabulaire classique pour le rendre apte à tout exprimer. C’est dans les pas de deux de ses ballets qu’il a peut-être le mieux accompli cette tâche. L’Histoire de Manon est l’un de ses chefs-d’oeuvre : l’innovation chorégraphique y est toujours au service de l’expressivité et de la narration. Les pas de deux sont reliés entre eux par des figures récurrentes, et notamment des portés, dont l’énergie évolue au fil de l’intrigue. L’enjeu est moins l’exécution de ces portés que leur interprétation. C’est en trouvant l’énergie avec laquelle investir ces portés que les danseur-se-s peuvent construire leur compréhension des personnages et donner au drame sa signification. »  –  Laetitia Basselier

 

 

Tarif réduit pour les adhérents Écrans Britanniques et Arioso et les – de 25 ans –